Interprétation

Patrimoine naturel et culturel du Mont Blanc

Interprétation du patrimoine naturel et culturel pour le développement touristique

Aujourd'hui plus que jamais, les territoires alpins vivent une période de grands défis et une refonte du modèle et système touristique, ressource fondamentale pour le développement des territoires. Le changement climatique et la réduction de la neige obligent à repenser ce modèle et à réfléchir sur la nécessaire diversification des activités touristiques au cours des quatre saisons.

La demande touristique et l'attention des habitants des territoires alpins aux modèles de développement durable évoluent. Dans ce contexte le patrimoine naturel et culturel représente une ressource fondamentale pour un tourisme de qualité.

Interpréter ces atouts en fournissant au public des outils, des clés de compréhension et de sensibilisation est une action fondamentale pour contribuer au début de ce nouveau processus, centré sur la compréhension de la valeur et de la fragilité du patrimoine unique dont le territoire du Mont Blanc est richement doté.

Les structures / sites suivants mettent en valeur le patrimoine alpin naturel et culturel exceptionnel des territoires autour du Mont Blanc du point de vue touristique :

  • Château Sarriod de La Tour (Commune de Saint-Pierre)
  • Route des Gaules (Communes d'Arvier et d'Avise)
  • Col et Hospice du Grand-Saint-Bernard (Communes de Saint-Rhemy-en-Bosses et de Bourg-Saint-Pierre)
  • Maison Musée Berton (Commune de La Thuile)
  • Maison de la Réserve Naturelle de Passy (Commune de Passy)
  • Chalet du Col des Montets (Commune de Chamonix)
  • Jardin botanique alpin Flore-Alpe (Commune d'Orsières)
  • Mur (dit) d'Hannibal 

Ces structures / sites font l'objet, en 2021-2022, dans le cadre du projet Alcotra « Parcours d'interprétation du patrimoine naturel et culturel », de mesures de modernisation et de mise en œuvre d'outils innovants, dans le but d'améliorer, de comprendre et de diffuser ces atouts.

Pour en savoir plus sur les 8 structures / sites vous pouvez consulter les présentations ci-dessous ou la brochure "Nature et culture autour du Mont Blanc - Plongez au coeur d'un patrimoine exceptionnel" réalisée dans le cadre du projet. 

Château Sarriod de La Tour

Commune de Saint-Pierre (Vallée d’Aoste)

Sarriod de La Tour

Adresse : 20 Rue du Petit-Saint-Bernard - 11010 Saint-Pierre (Vallée d'Aoste)

Téléphone : (+39) 0165 904689

e-mail : castellivalledaosta@regione.vda.it

Altitude du site de visite : 731 mètres

Ouverture

  • D'octobre à mars : de 10h à 13h et de 14h à 17h.
  • Fermé le lundi. Fermé les 25 décembre et 1er janvier.
  • D'avril à septembre : de 9h à 19h, tous les jours.

Coût de la visite

  • Plein tarif : 3,00 €
  • Réduit : 2,00 € (groupes d'au moins 25 personnes payantes, étudiants universitaires, accords spécifiques)
  • Enfants réduits : 1,00 € (enfants de 6 à 18 ans, écoles) 
  • Gratuit : enfants de moins de 6 ans, personnes handicapées et leurs accompagnateurs, enseignants et préposés à l'école, dans la proportion de 1 pour 10 élèves

Site internet

Géolocalisation

Description : Il est impossible de remonter jusqu'aux origines du château qui appartient à la famille Sarriod de la Tour. Situé sur un plateau qui surplombe la Doire Baltée, il est entouré de pommiers qui lui donnent un aspect féérique, lorsqu'ils sont en fleurs. Ce monument date des XIe et XIIe siècles pour sa partie la plus ancienne. Au cours des siècles suivants, il a subi des modifications et a été agrandi, mais pas toujours de façon harmonieuse : ce qui lui vaut son aspect irrégulier actuel.  À l'intérieur de la chapelle, il est possible d'admirer un important cycle de peintures murales du début du XIIIe siècle, alors que la salle adjacente recèle des fresques du XVe siècle. Les visiteurs pourront aussi découvrir la « salle des têtes », qui prend son nom de la décoration du plafond en bois, dont les poutres sont gravées à leurs extrémités et représentent des personnages curieux, parfois choquants, fantastiques ou monstrueux. Depuis 1971, le château appartient à l'Administration régionale.

Route des Gaules

Vallée d'Aoste

Route des Gaules à Leverogne (Arvier)
Route des Gaules à Leverogne (Arvier)

Localisation

La Route des Gaules traverse le fond de la vallée centrale de la Vallée d'Aoste, puis bifurque au niveau du chef-lieu, en direction des cols du Grand et du Petit-Saint-Bernard.

Site internet 

Description : La route romaine connue sous le nom « des Gaules » a été la première route publique construite par les Romains dans la Vallée d'Aoste, remplaçant les chemins primitifs menant à travers les Alpes. Cette importante route, qui traversait le Val d'Aoste et bifurquait à la hauteur d'Aoste, était une infrastructure essentielle pour l'expansion militaire et politique, et répondait au besoin de liaisons efficaces et rapides avec la Gaule et l'Allemagne.

Aujourd'hui, plus de 2 000 ans plus tard, la Route des Gaules existe encore en grande partie : du tronçon spectaculaire de Donnas aux ponts de Saint-Vincent, de Châtillon et d'Aoste ; des puissantes substructures encore visibles à Introd, Arvier et Avise aux incroyables entailles dans la roche et aux mansiones situés à plus de 2 000 mètres d'altitude.

En ce qui concerne la haute vallée, de nombreux vestiges de la route antique sont visibles entre Villeneuve - Avise ; à Arvier, Mecosse et Leverogne, des tronçons de substructures subsistent, tandis que l'épaulement de la rive droite du pont romain peut être entrevu sous le pont médiéval de Leverogne. Avant le village de Runaz, les restes de substructures maçonnées sont visibles à mi-hauteur du flanc de la montagne ; un peu plus loin, à Pierre Taillée, est conservée la partie la plus monumentale de la route, qui présente dans cette section des substructures cyclopéennes et des entailles dans la roche. La route se poursuivait jusqu'au pont d'Equilivaz, mais à partir de ce point, toutes les traces ont été perdues : le parcours jusqu'à Alpis Graia ne peut donc être reconstitué que de manière hypothétique. Les vestiges de deux ponts romains sont encore visibles au hameau du Faubourg à La Thuile et à Pont-Serrand.

Col et Hospice du Grand-Saint-Bernard

Communes de Saint-Rhémy-en-Bosses (Vallée d'Aoste) et de Bourg-Saint-Pierre (Valais)

Hospice du Grand-Saint-Bernard
Hospice du Grand-Saint-Bernard

Adresse : 2 Col du Grand-Saint-Bernard - CH - 1946 Bourg-Saint-Pierre

Téléphone : +41 (0)27.787.12.36

e-mail : hospice@gsbernard.com

Altitude du site de visite : 2 473 mètres

Localisation : Le Col du Grand-Saint-Bernard marque la frontière entre la Suisse et l'Italie.

Ouverture : En été, de mi-juin à mi-octobre, selon les conditions d'ouverture de la route du Col.

Tarifs

  • Sentier didactique "A la découverte du Grand-Saint-Bernard", autour du lac (1.5 km). Livret d'accompagnement en fr./it. ou en all./ang. disponible gratuitement à l'office du tourisme du col, au bazar de l’auberge ou à l'Hospice.  
  • Visite de l'Hospice et du trésor : gratuite.
  • Visite du musée et du chenil : adultes, CHF 10.- ; seniors, CHF 8.- ; enfants, CHF 6.- Tarifs de groupes (dès 10 personnes) : adultes, CHF 8.50 ; seniors, CHF 7.- ; enfants, CHF 5.- Prix spécial pour les familles : enfants 0-7 ans : gratuit. Conversion en euros en fonction du cours.

Site internet

Géolocalisation 

Description

Le Col du Grand-Saint-Bernard est à la fois :

  • Un lieu de vie, d'accueil et de spiritualité. Infrastructures d'accueil :
    • Un Hospice tenu par les chanoines du Grand-Saint-Bernard, ouvert toute l'année (en hiver, accessible en raquettes ou en ski de randonnée). Les chanoines y assurent l'hospitalité depuis près de mille ans. 
    • Une auberge de 30 chambres et des restaurants (ouverts en été, situés de part et d'autre de la frontière).
  • Un lieu de passage chargé d'histoire et un site culturel. A visiter :
    • Autour du lac : le sentier didactique inauguré en 2022 permet de découvrir la richesse naturelle et culturelle du site au travers de 7 postes et 7 thèmes différents (gratuit, avec livret d’accompagnement balisant le parcours).
    • Dans l'Hospice du Grand-Saint-Bernard : l'église baroque et son trésor (nouvelle muséographie).
    • Face à l'Hospice : le musée, qui présente les vestiges romains au Col, l'histoire du site, la faune et la flore de montagne, son climat (exposition permanente). Chaque été, se tient également une exposition temporaire.  
    • Près du musée, le chenil des fameux chiens du Grand-Saint-Bernard (présence des chiens en été).
  • Un site de haute montagne, confronté à des conditions climatiques rigoureuses : hauteur de neige, températures parfois extrêmes, vent et météo changeante sont autant de facteurs qui exigent l'adaptation des hommes, de la faune et de la flore. L'Hospice a collecté la plus longue série de mesures climatiques de l'arc alpin ; elle représente un excellent indicateur du changement climatique en cours. Le sentier didactique autour du lac présente ces différents aspects, avec un accent mis sur l'observation du climat.

Maison Musée Berton

Commune de La Thuile (Vallée d'Aoste)

Maison Musée Berton
Maison Musée Berton

Adresse : 52 Maison Musée Berton - Hameau Entrèves - 11016 La Thuile (Vallée d'Aoste)

Téléphone : (+39) 366/5647161

e-mail : maisonmuseeberton@gmail.com

Altitude du site de visite : 1 451 mètres

Ouverture

  • Du 1er décembre au 1er mai. Vendredi et samedi de 10h à 13h et de 16h à 19h et le dimanche de 10h à 13h.
  • Ouvertures extraordinaires pendant les vacances de Noël, de Carnaval et de Paques de 16h à 19h. Fermé les 25 et 26 décembre.
  • Du 20 juin au 20 septembre de 15h a 20h tous les jours sauf le lundi.

Coût de la visite

  • Plein tarif : 2,00 €
  • Réduit : 1,50 € (over 65)
  • Gratuit : enfants de moins de 18 ans

Site internet

Géolocalisation

Description : La Maison Musée Berton est une merveilleuse villa privée construite par les frères Robert et Louis Berton en 1975 comme lieu de vacances et de repos dans le pays d'origine, La Thuile. Bien qu'ils exercent des professions très différentes - notaire Louis et professeur d'éducation physique Robert -, les deux frères partagèrent l'amour pour la Vallée d'Aoste à tous les points de vue. Au cours des 50 dernières années, ils ont collectionné avec ferveur des meubles et des objets d'artisanat tels que des ustensiles, des sculptures et des peintures qu'ils ont placés avec amour dans la grande maison de La Thuile. Robert Berton, en particulier, était un expert de l'art, de la culture et des traditions, de l'artisanat, de l'architecture, de l'histoire et bien plus encore. Il a consacré sa vie à soutenir de manière valable et concrète le travail des différents artisans qui ont rendu célèbre la millénaire Foire de St. Ours.
Aujourd'hui, la Maison est un musée, selon la volonté testamentaire des frères qui, célibataires et sans héritiers, ont donné l'immeuble et les collections à la Municipalité de La Thuile. Il est donc possible d'admirer la riche collection de plus de 250 pièces datant des années 1500 au milieu des années 1900 représentant l'artisanat de la Vallée d'Aoste à travers les siècles. Les différentes salles ont été laissées comme au moment de la donation en 1998. On y respire une atmosphère particulière donnée par la richesse et la variété des meubles et des objets, mais surtout par l'incroyable modernité de leurs goûts qui ont conduit à des combinaisons de grand charme.

Maison de la Réserve naturelle de Passy

Plaine Joux - Commune de Passy (Haute-Savoie)

Chalet d’accueil de la Réserve Naturelle de Passy
Chalet d’accueil de la Réserve Naturelle de Passy

Adresse : Maison de la Réserve Naturelle - 321 chemin des Parchets - 74190 Passy - France

Téléphone : +33 (0)4.50.90.23.07

e-mail : rnpassy@gmail.com

Altitude du site de visite : 1 352 mètres

Ouverture

  • Durant les vacances scolaires.
  • Chiens interdits, même tenus en laisse.

Tarifs : Gratuit

Site internet 

Géolocalisation

Face au Massif du Mont-Blanc, la Réserve Naturelle de Passy domine la vallée de l'Arve. Vrai joyau de nature, elle relie les Réserves de Sixt-Fer-à-Cheval et des Aiguilles Rouges.

Superficie : 1800 ha

Altitude de la Réserve : 1 300 à 2 900 mètres.

Description

La Réserve Naturelle de Passy résume en son sein l'Histoire de montagne de la Haute-Savoie :

  • les milieux naturels : les jeunes falaises des Fiz dominant les moutonnements du vieux Pormenaz, la formidable poussée des Alpes opposant leur nature siliceuse et calcaire. De ce contraste minéralogique est née la diversité de milieux (pelouses, landes, zones humides) et d'espèces alpines
  • la faune : chamois, bouquetin, aigle, marmotte, gélinotte, lagopède alpin, gypaète barbu …
  • la flore : 530 espèces répertoriées dont le lys Saint-Bruno, le lys martagon ou encore la silène acaule …

La Maison de la Réserve Naturelle de Passy propose informations, documentation, espace ludique et boutique, et présente une exposition permanente sur les richesses de la Réserve. Une scénographie interactive et un film immersif illustrent l'évolution de la montagne et de ses paysages.

Chalet du Col des Montets

Commune de Chamonix Mont-Blanc - Pays du Mont-Blanc (Haute Savoie)

Chalet du Col des Montets
Chalet du Col des Montets

Adresse : Col des Montets - RD 1506 - 74400 Chamonix Mont-Blanc - France

Téléphone : (+33) 07 62 26 25 15  - hors saison : (+33) 07 63 78 62 84

e-mailalex.bruneau@ccvcmb.fr

Altitude du site de visite : 1 461 mètres

Ouverture

  • Mi-mai à mi-septembre et vacances de la Toussaint.
  • 10h à 17h hors vacances d'été.
  • 9h30 à 18h pendant les vacances d'été.

Tarifs : Entrée libre et gratuite. Visites guidées pour les groupes / les scolaires ou classes de découverte : nous contacter.

Site internet 

Géolocalisation 

Description : Le Chalet d'accueil des réserves naturelles est situé sur un col emblématique des Alpes, porte d'entrée de la vallée de Chamonix Mont-Blanc. Il est situé dans un écrin naturel exceptionnel au pied du massif des Aiguilles Rouges et de ses trois réserves naturelles nationales.

Depuis son ouverture au public en 1976, il est le lieu naturaliste incontournable de la vallée de Chamonix Mont-Blanc ! Il invite à la découverte de la faune et de la flore, du changement climatique sur notre environnement de montagne.

Des expositions, des projections de films, des animations pour les familles mais aussi des sorties et conférences. Autour de l'animateur nature en charge du site et de son équipe de stagiaires, les plus curieux apprendront beaucoup sur la nature et l'environnement.

Le Col des Montets est aussi un point de départ incontournable de randonnées vers les sites emblématiques de la vallée.

Buvette, boutique souvenir. Bibliothèque (ouvrages en libre consultation).

Jardin botanique alpin Flore-Alpe

Champex-Lac, Commune d'Orsières (Valais)

Jardin botanique alpin Flore-Alpe
Jardin botanique alpin Flore-Alpe

Adresse : 27 Route de l'Adray - 1938 Champex-Lac - Suisse

Téléphone : (+41) 27 783 12 17

e-mailinfo@flore-alpe.ch

Altitude du site de visite : 1 500 mètres

Ouverture

  • Du 1er mai au 31 octobre : tous les jours de 10h à 18h.

Coût de la visite

  • Plein tarif : CHF 8.-
  • Réduit : CHF 4.- (enfants de 6 à 16 ans, étudiants et seniors)
  • Groupes : rabais dès 15 personnes
  • Gratuit pour les enfants jusqu'à 6 ans, pour les écoles (degré obligatoire) et avec le PASS St-Bernard

Site internet 

Géolocalisation

Description : Le Jardin botanique alpin Flore-Alpe est un lieu enchanteur situé à 1500 m d'altitude. Aménagé en 1927 par l'industriel vaudois Jean-Marcel Aubert, il a d'abord été conçu comme jardin d'agrément puis s'est progressivement développé pour devenir un jardin botanique en forme d'alpinum, une création unique. Parsemé de sentiers serpentant entre les rocailles, de ponts en pierre surplombant des pièces d'eau, le Jardin accueille plus de 4000 espèces de plantes de la flore locale, des régions avoisinantes, ainsi que des massifs montagneux d'Europe et des autres continents.

Le Jardin Flore-Alpe abrite également le Centre alpien de phytogéographie (CAP) qui étudie les relations entre les écosystèmes de haute montagne et l'environnement. Ses recherches s'intéressent en particulier à la diversité et à la distribution des plantes, ainsi qu'aux fluctuations de la limite supérieure de la forêt, principalement en Valais et dans les Alpes. Les résultats de ses observations sont présentés aux visiteurs à travers des expositions, des conférences et des excursions.

Le Jardin botanique Flore-Alpe est classé comme bien culturel d'importance nationale et a reçu le prix Schulthess des jardins de Patrimoine suisse en 2007. Ses visiteurs apprécient son charme romantique, sa tranquillité et son panorama unique sur le lac de Champex et les cimes enneigées des Combins. Le Grand chalet rénové en 2015 offre également la possibilité de passer plusieurs nuits au cœur du Jardin et de sa collection.

Mur (dit) d’Hannibal

Commune de Liddes (Valais) et Association RAMHA - Recherches Archéologiques Mur (dit) d’Hannibal

Le Mur et le glacier de Boveire_© Pyn
Le Mur et le glacier de Boveire_© Pyn

Adresse : Maison de Commune - 1945 Liddes - Suisse

e-mail : info@ramha.ch

Altitude du site de visite : 2 650 mètres

Localisation : Le site archéologique est localisé à proximité du sentier didactique menant au Col de Lâne. 

Ouverture

  • En été, de mi-juillet à fin-septembre, selon la venue des premières neiges. 

Coût de la visite

  • Visite gratuite. Pour visites guidées pour les groupes / les scolaires ou classes de découverte : nous contacter.

Site internet

Géolocalisation

Description : Le Mur (dit) d’Hannibal est un site archéologique sur le versant Est du Val d’Entremont, sur la commune de Liddes. Ses vestiges sont principalement constitués d’une muraille de pierres sèches qui s’étend sur 270 mètres de longueur. Sur certains tronçons, le mur est conservé jusqu’à 2,5 mètres de hauteur et 3 mètres de largeur. L’un des éléments les mieux conservés du site est une inscription dans un abris, dédiée au Dieu celte des sommets, Poininos, saurez-vous la trouver une fois sur le site ? Mais qui est monté à cette altitude construire cet imposant monument et dans quel but ? Est-ce qu’Hannibal, le général carthaginois, y aurait fait halte avec ses troupes et ses éléphants ? Si l’hypothèse est séduisante, il n’en est rien. Les recherches archéologiques menées dès les années 2010 par l’association RAMHA (Recherches Archéologiques Mur (dit) d’Hannibal) révèlent que cette imposante structure défensive a été érigée dans la seconde moitié du premier siècle avant J.-C. par des hommes à la solde des Romains.

Depuis 2016, le projet de recherche s’est étendu à d’autres positions dans la région autour de la Vallée d’Aoste, toutes localisées en haute altitude (entre 2400 et 3000 mètres d’altitude) et présentant des caractéristiques similaires, par matériel découvert ou par des fortifications de pierres sèches. Ainsi, le Mur (dit) d’Hannibal constitue un élément d’un dispositif stratégique beaucoup plus vaste mis en place par les Romains. Les résultats des recherches seront prochainement présentés dans un centre d’interprétation dans le village de Liddes et un sentier didactique sera mis en place dès l’été 2022.

Autres structures

Casermetta Espace Mont-Blanc au Col de La Seigne (Val Veny, Courmayeur, Vallée d'Aoste)

Casermetta EMB

Adresse : Col de La Seigne - Val Veny, Courmayeur (Italie)

e-mail : casermetta@fondms.org

Altitude du site de visite : 2 365 mètres

Ouverture

  • Mi-juin au mi-septembre : tous les jours de 9h30 à 17h30h.

Coût de la visite : Gratuit pour tous

Site internet

Description : La Casermetta au Col de La Seigne (2365m - Val Veny - Courmayeur - Italie) est un centre transfrontalier d'éducation à l'environnement de propriété de la Region autonome Vallée d'Aoste. Gérée par la Fondation Montagne sûre, la Casermetta est également un centre stratégique pour l'acquisition des données soit sociodémographiques relatives au randonneurs qui parcourent le TMB soit scientifiques pour le monitorage des glaciers.

La réhabilitation de la Casermetta, terminée en 2008, s'inscrit parmi les actions concrètes réalisées par l'Espace Mont-Blanc au sein du Programme Interreg IIIA Alcotra France-Italie.

A l'intérieur on trouve une maquette du massif du Mont-Blanc et plusieurs panneaux d'exposition décrivant les aspects naturels, environnementaux, géographiques et historiques du territoire.

Pour l'approvisionnement énergétique de la structure, la Casermetta utilise uniquement des sources d'énergie renouvelables par le biais de l'installation de panneaux solaires, photovoltaïques et d'une micro-centrale hydroélectrique.

Fondation Montagne sûre, par le biais de ses animateurs nature, organise des ateliers d'animation sur des sujets variés liés à la montagne et l'environnement, tout en cherchant de stimuler la curiosité autour de notre teritoire.